5 avril 2017

L’environnement – 2017

 

Sujet de préoccupation majeur, l’environnement touche chacun de nous quelque soit notre âge, notre culture ou notre vécu. A travers les récoltes de paroles, la compagnie Avril enchanté a interrogé des individus qui se battent chaque jour pour notre planète.

 

A travers ce sujet, nous savons voulu entendre, la parole de personnes qui subissent les conséquences du changement climatique, sans cliché, sans jugé, nous avons fait de leurs témoignages, le point de départ d’un spectacle que nous nommerons plus tard, “ Et maintenant”, écrit par Yann Verbugh.

 

Ce spectacle nous apporte un regard sur l’impact de notre société de production industrielle, notamment dans le monde agricole, où les conséquences sont désastreuses.

 

Chaque participant à cet atelier de récoltes de paroles est pousé par une motivation qui lui est propre. “Le parti pris de vouloir changer les choses, faire réagir les gens, militer par le biais de l’art” nous racontait Fatima, une des participants.

 

Des rencontres enrichissantes

Pour nourrir notre réflexion sur un sujet à la fois populaire et complexe, nous avons rencontré un paysan, pour qui l’industrialisation a laissé beaucoup de traces,  Daniel Moutet, président de l’association de Défense et de la protection du Golfe de Fos, Bastien Lavadoux, ingénieur dans l’aéronautique et Ginette Rovera, retraitée à Fos-sur-Mer. Tous, militent pour sauver notre planète. Ils nous ont raconté leurs actions et les difficultés auxquelles ils font face.

 

“Si vous nous nous emmerdez, on s’installe ailleurs”

Les industriels commencent à prendre conscience de l’impact de leur industrie sur la planète, cependant, il est parfois difficile de faire face lorsqu’ils polluent car ceux sont également des sources d’emploi dans certaines régions. Il faut donc réfléchir pour ne pas les braquer, surtout face aux menaces sur l’emploi.

Face aux nombreux échecs, même devant un juge,  la population baisse les bras et puis, les enjeux économiques sont énormes ce qui rend les problèmes environnementaux complexes.

S’ajoute à cela, une étude menée par EPSEAL qui montre que les maladies telles que les cancers dépassent la moyenne national à Fos.

 

“Nous sommes tous concernés, toutes générations confondues à plus ou moins long terme”

Il ne faut pas attendre les premières conséquences pour agir et mettre en place des actions. Le solaire pourrait être une solution, même si il y a encore quelques réglages à faire. Mais des petites actions quotidiennes peuvent contribuer, comme le tri sélectif,  consommer bio mais là encore il faut être certain de la véracité du produit.

 

La manifestation “Ville propre”

Il s’agit d’un grand nettoyage où toute la population, quelques soit sa génération est conviée.  A l’aide de sacs et de pince,  les participants nettoient la ville. Le nombre de déchets récupéré est inimaginable en une journée. C’est un moyen de casser les barrières générationnelles et de faire une bonne action.

 

En conclusion

Par le biais de ses témoignages est né une pièce, Et maintenant, dont le but est de faire passer un message afin que chacun de nous prenne conscience des problèmes environnementaux. Chaque année, nous organisons des récoltes de paroles sur des thèmes qui nous tiennent à cœur.

 

L’urgence climatique est telle que nous avons repris le spectacle en 2018, suivi d’un débat avec le philosophe Dominique Bourg, débat dirigé par Coralie Schaub (qui dirige la page sur l’environnement de « Libération » ).

Voici un extrait du débat

 

 

Si vous voulez participer à ces récoltes et si vous avez un message à nous faire passer, n’hésitez pas à nous contacter

 

Vous pouvez également nous suivre  notre actualité sur les réseaux sociaux.

 

Dernière modification le