"Un petit garçon" : Vrai et juste

elie097

 

« Un petit garçon » : Vrai et juste

Critique de Bruno BRAVO
le 07 avril 2016

Points forts
On entre dans une histoire, très et trop connue, mais cette fois-ci vue par un adulte dont la mémoire d’enfant est intacte. L’auteur nous emmène avec gentillesse, sans qu’on y prenne garde, dans le monde intime de ses anciens souvenirs, et on s’y laisse conduire, émerveillé. On découvre ainsi une vision simple et naïve d’une époque tragique. Le regard de ce petit bonhomme sur les rafles, sur la solitude, sur l’exode n’est jamais sordide, ni désespéré, mais conserve toujours une lueur d’espoir indestructible. Certes les attentes interminables du retour de sa maman, tout comme l’espoir jamais éteint de la retrouver, suscitent la tristesse, mais c’est une tristesse « lumineuse », car elle n’est ni noire ni définitive. L’émotion est forte mais aussi très juste, car on comprend vite que cette histoire est vraie, tout comme l’homme qui nous la raconte. En fait on est en face, non pas d’un témoin, mais d’un acteur réel de cette époque avec qui on pourrait rester pour prolonger l’entretien ou pour l’inciter à nous redire que cet enfant c’était bien lui!
Points faibles
Il n’y a pas véritablement de point faible: le fond de la narration est très authentique tout comme l’émotion qui l’accompagne est très forte.
En deux mots …
Une histoire vraie et juste.

 

Suite de l’article « Un petit garçon » : Vrai et juste … Cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *