5 avril 2017

Train de pluie

Train de pluie

Une femme raconte à un homme comment les gens, par centaines, avant de prendre le train, lui confiaient leurs affaires. Ces gens ne sont jamais revenus, mais elle est restée, avec toutes ces choses dont elle ne sait que faire, elle a tout recueilli chez elle dans sa maison transformée en musée. L’homme, lui, était dans e wagon qui les emmenait vers les camps. Il y a rencontré un père et son fils de 12 ans ; il dit l’extraordinaire volonté chez ce père de profiter de chaque instant pour transmettre à son fils l’essentiel de ce qui saurait faire de lui un homme.

Mise en scène : Catherine Hubeau et Marie-Laure Speri
Conseiller artistique : Eric Louviot5d587ac1a6f5f0b5b476162431f58287
Scénographie : Michaël Horchman
Avec Catherine Hubeau, Tommaso Simioni
et en alternance Marc Desjardins et Stéphane Guiocheau et violonistes

« Deux mélodies pour un ciel de cendres…
Deux paroles entrecroisées sur le thème de la Shoah.
La première, ténue, hésitante, fragile se reconstruit au fil du temps.
La deuxième proclame avec liberté et humour la grandeur humaine face à la mort et à la barbarie.
Le violon évoque la mémoire, donnant un contrepoint rythmique aux paroles des acteurs.
Nous avons choisi ces deux textes aux points de vue si originaux car ils se font écho d’une manière inattendue. »

extraits_de_presse
TRAIN DE PLUIE

dossier_train_de_pluie_aout_light

 

 


Page Facebook de “Train de pluie”

Artistokrezo : Analyse de “Train de pluie”